Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du mars, 2010

Apprendre à problématiser d’après Joseph Llapasset

L'un des propos du projet fin d'études c'est de produire un mémoire où l'apport théorique de l'étudiant doit transparaître clairement. Pour cela, le futur architecte doit être en mesure de formuler une problématique à même de lui fournir les arguments théoriques essentiels à la projection. Chose qui peut sembler parfois inaccessible à bon nombre d'étudiants. Dans ce site on a mis à disposition des étudiants un texte de Joseph Llapasset expliquant un peu comment on peut y procéder...


Aborder un projet en architecture revient souvent à poser une ou plusieurs problématiques. L'architecture, comme un langage cherche avant tout à répondre à cette problématique. Nous allons vous apprendre à travers ce tutoriel à problématiser.
Tout d'abord il faut se poser la question :Qu'est-ce qu'un problème ? Dans un premier temps, vous savez que vous êtes face à un problème lorsqu'il vous est impossible de répondre directement par "oui" …

L’apport de l’islam à la civilisation humaine : L’architecture et les arts plastiques

L'épanouissement de l'art musulman est un des processus les plus rapides que l'histoire ait enregistré. Au début de l'ère de l'Hégire cet art était inexistant. Il naquit de la fusion des styles que les Arabes trouvèrent au cours de leurs conquêtes dans les pays de l'Orient méditerranéen. Une fois constitué, il ne tarda pas à se propager à travers le vaste empire des khalifes. Les formules de cet art nouveau furent heureusement modifiées et enrichies par divers peuples qui faisaient partie de la communauté islamique, selon leur propre génie et les influences étrangères qu'ils subirent.Ainsi les monuments historiques du Caire ou de Cordoue peuvent être confondus avec ceux de Samarkand ou de Dehli. Le sobre équilibre des plans et des volumes, la rigueur architecturale des monuments d'Alep et de Dumas différent de la fantaisie luxueuse des palais de Grenade ou de Séville.L'intelligence abstraite des hommes du désert s'exprime dans les …

Définir un terme en utilisant Google

Le moteur de recherche Google dispose de plein de fonctionnalités qui permettent d'exploiter toutes les possibilités de recherche. En utilisant la syntaxe adéquate on ne peut que aimer la navigation à travers la toile. Dans cet article, on vous présente une fonctionnalité que tout étudiant en architecture, ou n'importe quelle autre filière, se doit de connaître, puisqu'elle va énormément nous aider à l'heure d'effectuer des recherches dans le net, notamment celles qui nous permettent de réaliser des exposés ou des recherches bibliographiques.
Il s'agit de la fonctionnalité appelée "define" qui fait de google un agréable dictionnaire, ou mieux encore, le plus grand dictionnaire en ligne et le plus pratique. En utilisant ce terme c'est à dire define suivi de deux points de suspension " :", on peut définir n'importe quel terme en français. Et ce, depuis au moins 2005(Google offre une palette en plusieurs langues).Comment ?…

Apprendre une langue étrangère pour mieux connaitre la sienne

« L'enseignement des langes étrangères devient incontournable et connaît un redéploiement sans précédent à travers le monde ; dû certainement à l'accroissement des échanges et le flux rapide des connaissances, au regroupement des états en série d'ensembles géostratégiques et aux effets de la mondialisation » Malgré les divergences des pédagogues sur la question, la tendance est aujourd'hui à l'introduction précoce de l'enseignement des langues étrangères. Apprendre aux enfants une langue dès leur plus jeune âge, c'est les doter d'atouts indispensables pour réussir.L'expression « avancer l'âge de l'enseignement d'une langue » peut prendre plusieurs significations. Elle réfère, entre autres, à l'hypothèse que l'âge d'apprentissage peut constituer un facteur déterminant pour que cet enseignement soit efficace.A quoi cela sert de parler ? Qu'est-ce- qu'une langue ? Est ce que tout le monde parle la même langue ? …

Raymond FISCHER (1898-1988)

Comptant parmi les rares architectes français à avoir rejoint dans les années 1920 les rangs de l'avant-garde la plus radicale, Raymond Fischer fut à la fois un ardent polémiste et un artiste inspiré. La poursuite d'une carrière plus conventionnelle, à partir de la reconstruction et jusqu'à sa cessation d'activité dans les années 1960, masque 1'originalité de son apport aux années héroïques du mouvement moderne en France.
Élève de l'atelier Redon à Paris, Fischer fut admis à l'École des beaux-arts en 1917 avec son ami Eugène Beaudouin qui obtiendra le Grand Prix de Rome en 1928. Moins convaincu que ce dernier des vertus de l'enseignement académique, il quittera l'École dès 1918 : « J'étais presque obligé d'abandonner les Beaux-Arts, j'avais mauvais esprit. » Décidant désormais de sa formation, il proposera sans grand succès ses services à des architectes modernistes européens, espérant ainsi contribuer à renouer les liens in…

Il est parmi les stylistes du prestige moderne: Richard MEIER (1934- )

Parmi les « stylistes » du prestige moderne, l'architecte Richard Meier, né à Newark (New Jersey) en 1934, lauréat du prix Pritzker (1984), a conquis une place de premier plan. En 1963, il visite l'exposition consacrée par le musée d'Art moderne de New York aux dessins et maquettes de Le Corbusier, événement qui devait décider de l'orientation de sa carrière. Il allait peu à peu, dans son activité de peintre, dans les collages qu'il effectuait dans l'atelier de son ami Frank Stella, et à l'occasion de la construction de ses premières maisons, élaborer un langage plastique sophistiqué, clairement inspiré par le purisme des années 1920, sorte d'introspection de l'architecture moderne, de retour aux sources. Les fameux « cinq points » de Le Corbusier, qu'illustre magistralement la villa Savoye construite à Poissy en 1929, lui offraient les bases d'exercices spatiaux de plus en plus savamment articulés. Dans les bâtiments qu'il…